Suivez PlantCatching sur feedly

Vos commentaires au sujet d'une campagne de sociofinancement

Publié le 1 juin 2021 • Comments:

Je vous rapporte ici les commentaires significatifs qui m'ont été envoyés dans le formulaire:

Pas pour vous décourager mais le malheureusement célèbre facebook offre plus opportunités gratuitement (je sais que la perte d'une partie de mes informations fait partie du prix à payer). Les gens y sont nombreux, les discussions intéressantes et les échanges possibles.
J'ai l'impression que les gens utilisent beaucoup facebook pour entrer en contact, échanger et partir des projets variés...
Le seul problème c'est qu'avec Facebook et Marketplace, c'est tellement ancré... Ça va être difficile de faire quelque chose qui donne le goût aux gens d'y aller. Est-ce que envisager quelque chose avec FB est possible ?
Il faut vraiment que le site se démarque des groupes Facebook.
Les groupes de partage et d'échange de connaissances sont bien implantés sur Facebook. Je me questionne sur la capacité à "déplacer" ces réseaux. Il faudrait à mon avis une façon d'être présent sur Facebook pour faire le lien et faire connaitre Plantcaching.
Bonjour, j'utilisais PlantCatching, mais maintenant il y a des groupes d'échanges et de dons de plantes sur Facebook. Je ne vois malheureusement plus l'utilité.

Facebook est effectivement bien ancré dans les mentalités et je suis bien au fait qu'il représente un "concurrent" pour tout nouveau réseau social. Il faut être lucide et c'est pourquoi je ne souhaite pas avoir comme genre de proposition "On va remplacer Facebook". Ce ne serait pas sérieux et c'est de toute façon bien évidemment impossible en termes de moyens. Cependant, de plus en plus de gens sont au fait de la part d'ombre de Facebook et de ses impacts sur nos vies. On reconnait les problèmes d'addiction et les enjeux de santé mentale qui découlent de l'utilisation des réseaux actuels. On est préoccupé par rapport à l'utilisation de nos données personnelles. Ces réseaux sont conçus à la base pour nous enfermer dans des salles où l'on n'entend que l'écho de nos propres croyances. La désinformation et la manipulation y sont communes. Des algorithmes choisissent ce que nous pouvons voir à un moment donné. J'envisage pour ma part de créer un réseau social sain où vous choisissez et consultez les personnes, les groupes et les sujets qui vous intéressent. J'y veux plus d'authenticité et de connexions vraies, sans être noyé au milieu des posts de chats mignons, de vidéos amusantes ou de selfies (un comportement social favorisé par les réseaux existants). Pas non plus de publicités sponsorisées ni d'algorithmes qui vous aliènent. Ceci étant expliqué, j'ai espoir que les mécontents des réseaux sociaux en premier, puis d'autres utilisateurs ensuite, ajouteront la nouvelle plateforme à leur routine de vie en ligne en plus de leur utilisation de Facebook.
Pour ce qui est des groupes Facebook qui existent pour le partage des plantes, je sais qu'ils ont le mérite d'exister et de permettre effectivement un partage. Ils ont toutefois leurs limites. Il s'agit d'un fil linéaire d'offres et de demandes. Impossible d'être notifié de l'apparition d'une plante spécifique ou de faire des recherche avancées. Sur le nouveau PlantCatching il sera sûrement possible de dire "Préviens-moi quand un hosta sera disponible sur Montréal", "Envoie une notification aux producteurs de semis de tomates que j'en cherche" ou encore "Qui sont les personnes qui s'y connaissent en production de compost que je puisse directement leur poser une question". Le but ici est de créer un réseau spécialisé aux besoins des jardiniers et non une plateforme sociale générique.

Un commentaire suivi de "PS je ne suis pas utilisateur de FB...désolé".
SVP Bien vouloir garder les communications par courriel car je ne suis pas intéressé par FB.
J'espere vous voir pour longtemps en tant que communite jardinier, je l'aime tant!  Le fb n'est pas pour moi, je ne suis pas le fb....

Eh oui, tout le monde n'est pas sur facebook. Et certains de ceux qui le sont, comme moi, l'utilisent à contre coeur, bien souvent seulement pour obtenir une certaine visibilité de leurs projets. Ce sont peut-être ces personnes qui donneront en premier de la vie à un nouveau réseau.

Je pense que ce serait intéressant d'avoir une app en soi, c'est plus facile pour tout le monde qu'un site web.

La plateforme sera conçue pour effectivement voir apparaitre un jour une application pour mobiles. En attendant, et contrairement au PlantCatching actuel, il sera possible de consulter le site sur les smartphones et tablettes. Il faut aussi garder à l'esprit qu'un grand écran d'ordinateur permet de présenter les données de façon plus complexe que sur de petits écrans. Une app mobile ne pourra peut-être jamais permettre de tout faire mais elle sera là en tout cas en soutien pour les fonctionnalités majeures et non complexes. Il me faut aussi ajouter que le développement d'une app est tout un travail en soi qui demande beaucoup d'investissement en temps et en moyens.

Je pense que vous devriez fermer cela et mettre vos énergies ailleurs!

Ce commentaire-là, je l'ai mis juste pour le fun. Je n'ai pas eu d'explications par la personne. Je suis curieux...

Il y a toutes sortes d'initiatives du genre. Inutile de payer pour ça. Merci de votre engagement.

Dans le domaine du jardinage, il y a effectivement pléthore d'initiatives, souvent locales, mais aucune grande plateforme qui arrive à fédérer les jardiniers du monde entier et à mettre à leur disposition un commun de connaissances partagées. Et qu'on ne me dise pas que Facebook est là pour nous sauver !

Je trouve que c'est une merveilleuse idée, que le besoin existe et que c'est ultra pertinent. Dans la philosophie des communs, est-ce que ça serait envisageable qu'on ne s'oriente jamais vers quelque chose qui recueille les données personnelles pour faire des profits?

Il est bien certain qu'il sera inscrit au coeur de l'ADN d'une nouvelle plateforme comme celle que j'envisage qu'aucune donnée personnelle ne pourra être utilisée dans le but de faire des profits. Cela veut dire que si des points d'accès (API) existaient pour accéder librement aux données la plateforme, celles-ci ne devront pas permettre d'identifier ses utilisateurs. D'autre part, si des logiciels tiers devaient accéder à ces données, il faudra que leur licence soit compatible avec celle de PlantCatching.

Comment est-ce que la plate-forme pourrait être rentable?
Ça pourrait etre 5$/an ou 25$ membre à vie un truc du genre ?

Le premier commentaire pose une question essentielle. Le deuxième tente de me proposer un moyen de financement autre qu'une campagne de sociofinancement. Dans le monde du jardinage individuel ou en association, il est malheureusement rare de pouvoir survivre en faisant payer un abonnement récurrent ou à vie. Les comptes Bambous de PlantCatching ont vite montré leur limite. Je pencherais plus pour une approche à la Wikipedia ou BoardGameGeek (dans le domaine des jeux de société que j'aime beaucoup) : une campagne initiale puis des appels aux dons récurrents et formels quand le projet en a besoin par la suite.

Ce n'est pas très connu ici à Québec et c'est dommage! Manque de publicité ?
Je trouve le projet super intéressant, mais il devrait venir avec pas mal de promotion. J'aurais aimé utiliser davantage le PlantCatching actuel, mais hors des grandes villes (Montréal et Québec), il n'y a pas vraiment d'utilisateurs. S'il n'y a personne pour échanger dans ma région, je n'ai aucun intérêt à utiliser le service... Bonne chance pour la suite !
Il faudrait un plan de promotion plus agressif car je veux bien partager mes fleurs, semis et autres mais si personne n'en veux faute de connaitre le site...

Faire connaitre PlantCatching sans budget a toujours été un défi pour moi. Il a fallu que je donne de ma personne pour donner des conférences ou participer à des foires avec une petite table où je pouvais montrer le site sur un écran. Mais à chaque fois, l'effort était local. À Montréal, c'était pour les gens de Montréal. À Québec, pour les gens de Québec. Je ne peux bien sûr me reproduire partout et c'est pourquoi j'avais conçu une page sur le site pour vous aider à répandre vous-même la bonne parole dans votre propre région. Je sais que c'est difficile pour vous aussi mais la solution passe forcément en partie par l'effort citoyen. Ne sommes-nous pas justement à une époque où chacun doit se mobiliser au lieu d'attendre que quelqu'un le fasse pour nous ? Ne soyons pas juste spectateur et attentiste. Vous voulez un plateforme incontournable dans votre région ? Pour cela aidez-moi. Il n'en reste pas moins que d'autres pistes peuvent être étudiées. Avec une campagne fructueuse, un budget comm pourrait être créé afin d'apparaitre dans des médias traditionnels. Mais je suis par contre réfractaire à payer les réseaux sociaux connus pour y faire de la pub. Le résultat y est de plus très aléatoire.

Je pense qu'il faut cibler plus de professionnels et laisser gratuit pour les amateurs.
Je comprends qu'il faut des fonds pour élaborer la nouvelle plateforme mais je pense que le financement principal devrait venir de sponsors ou compagnies reliées au jardinage et plus.

Demander à des professionnels de financer PlantCatching entrainera inévitablement la présence de publicités sur le site, et ça, je ne le veux pas. La plateforme sera et restera citoyenne. En d'autres termes, on pourra dire qu'elle vous appartiendra à vous et non à des compagnies ou autres entités.  D'autre part, comme dit pour le commentaire précédent, il me semble important que les citoyens s'engagent pour ce qu'ils veulent vraiment, pour une vision à laquelle ils adhèrent.

Il faudra prévoir une contrepartie pour les personnes qui contribuent à la campagne de sociofinancement.

Ce ne sera pas dans l'esprit de cette campagne. Je n'ai pas les moyens d'offrir des cadeaux en échange de vos contributions. L'argent reçu sera entièrement utilisé pour le but recherché. La seule motivation que je pourrai vous offrir sera un accès anticipé et privilégié à la plateforme, pour tester, commenter et orienter son devenir. J'aimerais ainsi former un noyau dur de fans qui auront à coeur de parler de la plateforme et de relayer les nouvelles à son propos.

Il serait intéressant de traduire le nom PlantCaching.

Au Québec, il y a toujours eu un petit pincement au coeur de certaines personnes de voir un nom en anglais. Les français de France n'ont pas ce problème. Moi non plus. Mais quoi qu'il en soit, je peux d'ores et déjà vous annoncer que le nom de la plateforme changera. Exit PlantCatching. Et oui, le nom choisi sera francophone et en lien avec la mission du site.

comments powered by Disqus