PlantCatching s'améliore constamment

Voici les toutes dernières nouvelles et mises à jour

Suivez PlantCatching sur feedly

Résultats du sondage pour une campagne de sociofinancement

Publié le 15 juillet 2021 - Commentaires:

Cela fait déjà des jours que le nombre de personnes répondant au sondage sur l'acceptation d'une campagne de sociofinancement du nouveau PlantCatching ne varie plus (si vous ne l'avez pas encore fait, vous pouvez encore me donner votre réponse; il n'est pas trop tard). Ainsi, ce sont 123 d'entre vous qui ont répondu, sur un total de 4926 courriels envoyés aux utilisateurs de PlantCatching, soit environ 2.5%. Il faut noter que, puisque mon message était au simple format texte et non un joli message mis en forme avec image et couleur, je ne peux tracer le nombre de personnes ayant ouvert le courriel et le nombre de celles qui ont cliqué sur le lien menant vers le sondage. À l'avenir, il faudrait que j'utilise un gestionnaire d'infolettres pour améliorer mes communications. Recevoir un courriel texte, ce n'est plus très sexy de nos jours...

Ces 123 personnes sont capables de donner à la cause un montant d'au moins 1880$, ou 1275€ (j'ai compté les résultats "plus de 50$" comme étant des 60$). Dans ce nombre, 31 personnes m'ont indiqué ne rien pouvoir/vouloir donner. C'est le quart des répondants. Mais ce nombre est, à mon avis, de moindre importance que le précédent. En ne comptant que les personnes qui peuvent donner quelque chose, la moyenne des dons est d'environ 20$, ou 14€.

On peut analyser ces résultats de différentes façons:

  • 2.5%, dans l'absolu, c'est très peu. Mais je ne connais pas le taux de succès auquel on peut généralement s'attendre quand on envoie une infolettre, qui plus est quand celle-ci est écrite au format texte... J'ai aussi conscience qu'un courriel demandant de répondre à une question dans un formulaire, aussi court soit-il, est un repoussoir pour beaucoup de gens (nous croulons tous sous des demandes en tous genres par courriel). Ne pas répondre ne voudrait donc pas forcément dire ne pas participer à une campagne de sociofinancement.
  • Si je résonne à courte vue et si je me dis que je ne peux collecter que 1880$ alors il m'est impossible de financer un nouveau PlantCatching. Cette somme est bien insuffisante pour le temps de travail nécessaire et pour payer les frais de production d'une telle plateforme.
  • Par contre, je peux aussi extrapoler le résultat "123 personnes donnent 1880$" à un plus grand nombre de gens qui pourraient être touchés par une campagne bien travaillée. Ainsi, dans cette projection, 1230 personnes donneraient 18,800$. 4926 personnes désireuses de participer donneraient 75,200$. Tout réside dans ma capacité à atteindre un grand nombre de personnes et dans l'aide que vous pouvez apporter en partageant cette campagne dans vos différents réseaux.

Puis-je atteindre et convaincre bien plus que 123 personnes ? Là est toute la question. Pour ce faire, il va surtout falloir que ma proposition soit plus étoffée. Comme je ne peux pas me lancer maintenant dans le développement lui-même, il me faudra concevoir quelques maquettes graphiques très parlantes et donnant l'envie aux lecteurs de s'investir dans le projet. En supposant que mon argumentaire et mes maquettes soient parfaits, parce que je n'ai moi-même pas le réseau assez grand en taille et assez vivant en activité pour générer un buzz et un engouement pour la campagne de sociofinancement, il me faut contacter des personnes et des groupes assez influents pour m'aider à porter le message. Au-delà d'un simple courriel, je devrai les rencontrer physiquement ou virtuellement pour les convaincre de m'épauler dans la visibilité de la campagne.

Désirant aller de l'avant, ce sont donc les tâches qui m'attendent pour l'été et la rentrée. J'aimerais par contre dès maintenant recueillir vos commentaires sur ces résultat et savoir si vous êtes à même de m'aider à propos de la visibilité de la future campagne. Connaissez-vous aussi des organismes et des groupes facebook  qui aimeraient appuyer cette dernière ?

Bon été à tous !

Vos commentaires au sujet d'une campagne de sociofinancement

Publié le 1 juin 2021 - Commentaires:

Je vous rapporte ici les commentaires significatifs qui m'ont été envoyés dans le formulaire:

Pas pour vous décourager mais le malheureusement célèbre facebook offre plus opportunités gratuitement (je sais que la perte d'une partie de mes informations fait partie du prix à payer). Les gens y sont nombreux, les discussions intéressantes et les échanges possibles.
J'ai l'impression que les gens utilisent beaucoup facebook pour entrer en contact, échanger et partir des projets variés...
Le seul problème c'est qu'avec Facebook et Marketplace, c'est tellement ancré... Ça va être difficile de faire quelque chose qui donne le goût aux gens d'y aller. Est-ce que envisager quelque chose avec FB est possible ?
Il faut vraiment que le site se démarque des groupes Facebook.
Les groupes de partage et d'échange de connaissances sont bien implantés sur Facebook. Je me questionne sur la capacité à "déplacer" ces réseaux. Il faudrait à mon avis une façon d'être présent sur Facebook pour faire le lien et faire connaitre Plantcaching.
Bonjour, j'utilisais PlantCatching, mais maintenant il y a des groupes d'échanges et de dons de plantes sur Facebook. Je ne vois malheureusement plus l'utilité.

Facebook est effectivement bien ancré dans les mentalités et je suis bien au fait qu'il représente un "concurrent" pour tout nouveau réseau social. Il faut être lucide et c'est pourquoi je ne souhaite pas avoir comme genre de proposition "On va remplacer Facebook". Ce ne serait pas sérieux et c'est de toute façon bien évidemment impossible en termes de moyens. Cependant, de plus en plus de gens sont au fait de la part d'ombre de Facebook et de ses impacts sur nos vies. On reconnait les problèmes d'addiction et les enjeux de santé mentale qui découlent de l'utilisation des réseaux actuels. On est préoccupé par rapport à l'utilisation de nos données personnelles. Ces réseaux sont conçus à la base pour nous enfermer dans des salles où l'on n'entend que l'écho de nos propres croyances. La désinformation et la manipulation y sont communes. Des algorithmes choisissent ce que nous pouvons voir à un moment donné. J'envisage pour ma part de créer un réseau social sain où vous choisissez et consultez les personnes, les groupes et les sujets qui vous intéressent. J'y veux plus d'authenticité et de connexions vraies, sans être noyé au milieu des posts de chats mignons, de vidéos amusantes ou de selfies (un comportement social favorisé par les réseaux existants). Pas non plus de publicités sponsorisées ni d'algorithmes qui vous aliènent. Ceci étant expliqué, j'ai espoir que les mécontents des réseaux sociaux en premier, puis d'autres utilisateurs ensuite, ajouteront la nouvelle plateforme à leur routine de vie en ligne en plus de leur utilisation de Facebook.
Pour ce qui est des groupes Facebook qui existent pour le partage des plantes, je sais qu'ils ont le mérite d'exister et de permettre effectivement un partage. Ils ont toutefois leurs limites. Il s'agit d'un fil linéaire d'offres et de demandes. Impossible d'être notifié de l'apparition d'une plante spécifique ou de faire des recherche avancées. Sur le nouveau PlantCatching il sera sûrement possible de dire "Préviens-moi quand un hosta sera disponible sur Montréal", "Envoie une notification aux producteurs de semis de tomates que j'en cherche" ou encore "Qui sont les personnes qui s'y connaissent en production de compost que je puisse directement leur poser une question". Le but ici est de créer un réseau spécialisé aux besoins des jardiniers et non une plateforme sociale générique.

Un commentaire suivi de "PS je ne suis pas utilisateur de FB...désolé".
SVP Bien vouloir garder les communications par courriel car je ne suis pas intéressé par FB.
J'espere vous voir pour longtemps en tant que communite jardinier, je l'aime tant!  Le fb n'est pas pour moi, je ne suis pas le fb....

Eh oui, tout le monde n'est pas sur facebook. Et certains de ceux qui le sont, comme moi, l'utilisent à contre coeur, bien souvent seulement pour obtenir une certaine visibilité de leurs projets. Ce sont peut-être ces personnes qui donneront en premier de la vie à un nouveau réseau.

Je pense que ce serait intéressant d'avoir une app en soi, c'est plus facile pour tout le monde qu'un site web.

La plateforme sera conçue pour effectivement voir apparaitre un jour une application pour mobiles. En attendant, et contrairement au PlantCatching actuel, il sera possible de consulter le site sur les smartphones et tablettes. Il faut aussi garder à l'esprit qu'un grand écran d'ordinateur permet de présenter les données de façon plus complexe que sur de petits écrans. Une app mobile ne pourra peut-être jamais permettre de tout faire mais elle sera là en tout cas en soutien pour les fonctionnalités majeures et non complexes. Il me faut aussi ajouter que le développement d'une app est tout un travail en soi qui demande beaucoup d'investissement en temps et en moyens.

Je pense que vous devriez fermer cela et mettre vos énergies ailleurs!

Ce commentaire-là, je l'ai mis juste pour le fun. Je n'ai pas eu d'explications par la personne. Je suis curieux...

Il y a toutes sortes d'initiatives du genre. Inutile de payer pour ça. Merci de votre engagement.

Dans le domaine du jardinage, il y a effectivement pléthore d'initiatives, souvent locales, mais aucune grande plateforme qui arrive à fédérer les jardiniers du monde entier et à mettre à leur disposition un commun de connaissances partagées. Et qu'on ne me dise pas que Facebook est là pour nous sauver !

Je trouve que c'est une merveilleuse idée, que le besoin existe et que c'est ultra pertinent. Dans la philosophie des communs, est-ce que ça serait envisageable qu'on ne s'oriente jamais vers quelque chose qui recueille les données personnelles pour faire des profits?

Il est bien certain qu'il sera inscrit au coeur de l'ADN d'une nouvelle plateforme comme celle que j'envisage qu'aucune donnée personnelle ne pourra être utilisée dans le but de faire des profits. Cela veut dire que si des points d'accès (API) existaient pour accéder librement aux données la plateforme, celles-ci ne devront pas permettre d'identifier ses utilisateurs. D'autre part, si des logiciels tiers devaient accéder à ces données, il faudra que leur licence soit compatible avec celle de PlantCatching.

Comment est-ce que la plate-forme pourrait être rentable?
Ça pourrait etre 5$/an ou 25$ membre à vie un truc du genre ?

Le premier commentaire pose une question essentielle. Le deuxième tente de me proposer un moyen de financement autre qu'une campagne de sociofinancement. Dans le monde du jardinage individuel ou en association, il est malheureusement rare de pouvoir survivre en faisant payer un abonnement récurrent ou à vie. Les comptes Bambous de PlantCatching ont vite montré leur limite. Je pencherais plus pour une approche à la Wikipedia ou BoardGameGeek (dans le domaine des jeux de société que j'aime beaucoup) : une campagne initiale puis des appels aux dons récurrents et formels quand le projet en a besoin par la suite.

Ce n'est pas très connu ici à Québec et c'est dommage! Manque de publicité ?
Je trouve le projet super intéressant, mais il devrait venir avec pas mal de promotion. J'aurais aimé utiliser davantage le PlantCatching actuel, mais hors des grandes villes (Montréal et Québec), il n'y a pas vraiment d'utilisateurs. S'il n'y a personne pour échanger dans ma région, je n'ai aucun intérêt à utiliser le service... Bonne chance pour la suite !
Il faudrait un plan de promotion plus agressif car je veux bien partager mes fleurs, semis et autres mais si personne n'en veux faute de connaitre le site...

Faire connaitre PlantCatching sans budget a toujours été un défi pour moi. Il a fallu que je donne de ma personne pour donner des conférences ou participer à des foires avec une petite table où je pouvais montrer le site sur un écran. Mais à chaque fois, l'effort était local. À Montréal, c'était pour les gens de Montréal. À Québec, pour les gens de Québec. Je ne peux bien sûr me reproduire partout et c'est pourquoi j'avais conçu une page sur le site pour vous aider à répandre vous-même la bonne parole dans votre propre région. Je sais que c'est difficile pour vous aussi mais la solution passe forcément en partie par l'effort citoyen. Ne sommes-nous pas justement à une époque où chacun doit se mobiliser au lieu d'attendre que quelqu'un le fasse pour nous ? Ne soyons pas juste spectateur et attentiste. Vous voulez un plateforme incontournable dans votre région ? Pour cela aidez-moi. Il n'en reste pas moins que d'autres pistes peuvent être étudiées. Avec une campagne fructueuse, un budget comm pourrait être créé afin d'apparaitre dans des médias traditionnels. Mais je suis par contre réfractaire à payer les réseaux sociaux connus pour y faire de la pub. Le résultat y est de plus très aléatoire.

Je pense qu'il faut cibler plus de professionnels et laisser gratuit pour les amateurs.
Je comprends qu'il faut des fonds pour élaborer la nouvelle plateforme mais je pense que le financement principal devrait venir de sponsors ou compagnies reliées au jardinage et plus.

Demander à des professionnels de financer PlantCatching entrainera inévitablement la présence de publicités sur le site, et ça, je ne le veux pas. La plateforme sera et restera citoyenne. En d'autres termes, on pourra dire qu'elle vous appartiendra à vous et non à des compagnies ou autres entités.  D'autre part, comme dit pour le commentaire précédent, il me semble important que les citoyens s'engagent pour ce qu'ils veulent vraiment, pour une vision à laquelle ils adhèrent.

Il faudra prévoir une contrepartie pour les personnes qui contribuent à la campagne de sociofinancement.

Ce ne sera pas dans l'esprit de cette campagne. Je n'ai pas les moyens d'offrir des cadeaux en échange de vos contributions. L'argent reçu sera entièrement utilisé pour le but recherché. La seule motivation que je pourrai vous offrir sera un accès anticipé et privilégié à la plateforme, pour tester, commenter et orienter son devenir. J'aimerais ainsi former un noyau dur de fans qui auront à coeur de parler de la plateforme et de relayer les nouvelles à son propos.

Il serait intéressant de traduire le nom PlantCaching.

Au Québec, il y a toujours eu un petit pincement au coeur de certaines personnes de voir un nom en anglais. Les français de France n'ont pas ce problème. Moi non plus. Mais quoi qu'il en soit, je peux d'ores et déjà vous annoncer que le nom de la plateforme changera. Exit PlantCatching. Et oui, le nom choisi sera francophone et en lien avec la mission du site.

Un nouvel avenir pour PlantCatching

Publié le 26 mai 2021 - Commentaires:

PlantCatching doit évoluer et il me faut lancer une campagne de sociofinancement pour développer une nouvelle plateforme qui répondra aux enjeux d'aujourd'hui et de demain. Je vous invite à lire ci-dessous les changements que je vous propose et à répondre à ce très court formulaire (une minute de votre temps) qui me permettra de savoir si je peux, oui ou non, lancer un tel projet avec votre aide.

Changements nécessaires

  • La plateforme doit devenir un véritable réseau social du jardinier résilient. Rien que cette phrase devrait vous exciter ;)
  • C’est l’utilisateur qui doit maintenant être au centre de la plateforme et non plus le partage d'une plante. Il doit pouvoir être visible en permanence sur la carte, communiquer, écrire un journal, proposer des partages et exprimer des demandes, apporter ses connaissances, initier des projets et rechercher des citoyens pour l’aider, etc.
  • Une nouvelle notion forte doit être apportée : les communs. Un utilisateur doit pouvoir dire qu'il est un "fournisseur" régulier de semences de ceci, de plantes spécifiques, de fruits, de compost, etc. D’autres éléments du site, comme un journal de jardinage ou un article portant sur une connaissance, seront aussi des communs.
  • La plateforme doit devenir une base de connaissances citoyenne. Chaque utilisateur est d'emblée un consommateur des ressources du site, mais il pourra devenir acteur de son contenu en publiant son savoir, ses expériences, des réponses, des articles, etc.
  • Une section de cette base de connaissances sera constituée d'un site de Questions/Réponses où chacun sera libre de poser ses questions à la communauté tout en étant capable d'apporter des réponses à celles des autres.
  • Comme dit plus haut, vous pourrez tenir un journal (en d'autres termes un blog) de vos expériences vertes, et même plusieurs en fait : par exemple, un pour votre jardin à l'ombre, un autre pour le potager, ou encore un sur les bacs de comestibles dans la rue. Le but ici est de conserver vos informations tout en informant et en diffusant les connaissances pour la communauté.
  • Les fonctionnalités de recherche seront variées et puissantes grâce à l'indexation de tout le contenu publié par les utilisateurs, à l'utilisation de tags et à la géolocalisation.
  • La plateforme devrait être si riche et bien faite qu'elle pourra remplacer les groupes facebook locaux de jardiniers. Dans l'état actuel et en l'absence d'outils plus appropriés, ceux-ci sont intéressants, mais essayez donc de faire des recherches précises, d'être notifié quand les graines que vous recherchez sont offertes, de faire une demande locale qui ne sera pas vite noyée par les nouveaux articles du groupe, etc. De façon naturelle, un utilisateur d'un tel groupe devrait se dire qu’il a plus à gagner à être sur PlantCatching. De plus, nous connaissons tous les mauvais côtés de Facebook. Si l'on pouvait s'en passer rien qu'un peu...
  • Un collectif pourra aussi avoir droit de cité sur la plateforme. Cela pourrait d’ailleurs faciliter la “migration” de groupes facebook. Le site deviendrait alors une sorte de meta-plateforme où les collectifs aux membres déjà soudés pourraient y travailler et réseauter entre eux si souhaité, ainsi que s'ouvrir aux autres utilisateurs qui les entourent.
  • Le site vous offrira la possibilité de gérer vos catalogues de plantes et de semences. En gros on peut se créer des listes (ex: plantes dans mon jardin, mes sachets de graines). C'est pratique sur bien des points. À noter une conséquence directe: vous pourrez offrir un item d'une de vos listes sur le site par un simple clic.
  • Il ne doit plus y avoir de fonctionnalités spéciales reliées au compte Bambou actuel. Tout le monde doit avoir accès à tout et les comptes Bambou disparaitront.
  • Utilisation de nouvelles techonologies (PlantCatching se fait vieux).
  • Le site doit être pensé d’emblée pour les smartphones et tablettes mais il restera bien sûr utilisable sur les ordinateurs personnels où un grand écran permet d'accéder à plus d'informations et de fonctionnalités.
  • Le code source de la plateforme sera public. Tout développeur pourra donc m'aider, corriger des bugs, etc. Si un jour je ne suis plus capable de m'en occuper, quelqu'un ou un collectif pourra prendre le relais.

Tout ceci est non exhaustif et je vous invite à partager vos envies et vos commentaires en bas de cet article, sur facebook ou par courriel. Il sera possible de le faire aussi plus tard si une campagne de sociofinancement voit bien le jour.

Contexte

PlantCatching est né en 2012 et a grandi petit à petit pour devenir une belle plateforme citoyenne d'utilité publique, la première au monde à ma connaissance, à proposer le partage spontané, solidaire et désintéressé de nos plantes et semences. Après plusieurs évolutions marquantes, j'ai ajouté en 2015 les comptes Bambous, permettant aux individuels et aux entreprises de m'aider à financer le site (coûts de développement et de production) tout en laissant la plateforme entièrement gratuite. Mais il faut se rendre à l'évidence : ceux-ci m'ont uniquement aidé à payer en partie les frais de production, et ce, pendant un temps seulement. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Ce n'est donc pas une bonne solution pour assurer l'avenir. Par conséquent, ces dernières années, j'ai dû prendre un peu de distance par rapport au développement du site et à mes communications, le laissant au moins fonctionner sur pilote automatique à mes frais.

Malgré tout, vous continuez à vous inscrire sur PlantCatching et à partager vos végétaux (bien moins que si j'étais actif à en faire la promotion cependant). L'histoire ne doit donc pas s'arrêter là. Ce serait vraiment dommage, surtout que vous êtes maintenant plus de 5000 personnes à avoir un jour utilisé le site. De mon côté, la perception de ce que doit devenir PlantCatching a aussi évolué, d'un point de vue technique d'une part mais bien plus encore sur le fond c'est à dire sur le réel service à rendre à la communauté. Le monde a changé et la prise de conscience des problèmes auxquels fait face l'humanité est bien réelle pour bon nombre d'entre vous. C'est pourquoi PlantCatching doit s'adapter. Pour y arriver, je n'ai pas d'autre solution que de mettre en place une campagne de sociofinancement car je ne peux me jeter seul financièrement dans cette aventure. Parce qu'une campagne demande aussi beaucoup de travail et d'engagement sur plusieurs plans, il me faut aussi sonder votre éventuel soutien, d'où ce formulaire. Merci à tous.

Le Partage végétal de PlantCatching, édition 2019

Publié le 30 avril 2019 - Commentaires:

Cette année aura lieu une nouvelle édition du partage végétal de PlantCatching, le dimanche 26 mai à 10h. Comme en 2015, l'événement sera hébergé à la Maisonnette des Parents, un organisme situé sur le bld st-laurent qui apporte son soutien à des familles dans le besoin. Voici un aperçu de cette belle rencontre il y a 4 ans:

À l'heure où j'écris ces lignes, il reste 26 jours avant ce grand événement où des dizaines de jardiniers passionnés vont se rencontrer pour se donner des graines, semis, vivaces, etc. C'est 26 jours pour commencer à inscrire sur le site les végétaux que vous comptez apporter et pour faire monter l'envie et l'enthousiasme. Consultez régulièrement la page de l'événement pour voir ce qui sera amené. C'est donc le moment pour vous de passer à travers cette petite checklist:

  1. Même si vous l'avez déjà fait, il est très important de relayer l'information sur vos réseaux sociaux et en particulier cet événement Facebook et vous prendrez soin d'ajouter un petit message personnel qui donnera envie à vos connaissances. Parlez-en autour de vous. Invitez d'autres jardiniers.
  2. Si vous n'avez pas de compte sur PlantCatching, créez-en un maintenant et indiquez votre adresse dans votre compte. C'est nécessaire pour pouvoir inscrire des plantes pour l'événement.
  3. Identifiez les plantes que vous voulez apporter et inscrivez-les sur le site, et ce jusqu'à la veille du jour J. En haut du formulaire, il y a une icône à cliquer pour indiquer que c'est pour l'événement.
  4. Si vous le souhaitez, créez votre profil sur le site et imprimez quelques cartes de membre. Vous aurez certainement l'occasion de les partager avec d'autres jardiniers.

En attendant le jour J, je vais moi aussi travailler pour trouver des végétaux que des professionnels voudront bien offrir. Ils vous seront donnés par tirage au sort. Si vous êtes un professionnel qui produit des plantes ou des semences, n'hésitez pas à me contacter. Avec votre don de végétaux, votre nom sera mentionné sur le site et mentionné lors de l'événement.

À la fin du partage, je serai disponible pour ceux qui veulent discuter de PlantCatching, de son fonctionnement, de son avenir, ou de tout sujet relié qui vous intéresse. Ce sera le moment d'apporter vos idées et commentaires.

Beau temps ou mauvais temps, cette journée sera un très agréable moment. J'espère que vous viendrez nombreux.

Chargement des articles